Résumé de Je ne suis pas d’accord

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Je ne suis pas d’accord résumé de livre

Classement éditorial

8

Caractéristiques

  • Bien structuré
  • Exemples concrets
  • Captivant

Commentaires

Des querelles de notre enfance aux pugilats des conseils d’administration, l’être humain semble programmé pour l’antagonisme. Toutefois, cette prédisposition à la discorde est-elle pour autant catastrophique pour la collaboration et la coopération ? En aucun cas, affirme Michael Brown, spécialiste en marketing numérique. Dans cet ouvrage convivial, Brown se penche sur la science et la sociologie des conflits interpersonnels. S’appuyant sur des exemples provenant de nombreux experts et sur ses propres expériences, l’auteur propose des solutions pratiques pour mieux comprendre et résoudre les principaux obstacles au consensus.

À propos de l’auteur

Michael Brown a fondé et dirige depuis de longues années des entreprises actives dans les industries créatives. Sa dernière entreprise, MKTG, est aujourd’hui une agence internationale de marketing avec 32 bureaux dans 20 pays.

Résumé

La coopération est possible si vous tenez compte de vos motivations, faites preuve de lucidité et acceptez le « biais d’attribution ».

La plupart des individus ont environ 90 000 désaccords avant l’âge de 10 ans. La dissension n’est en soi pas une mauvaise chose. Cependant, la manière dont vous la gérez en déterminera l’issue. Une étude réalisée en 2006 sur les querelles d’enfants au sein des fratries a montré que lorsque les parents ou les responsables de l’étude aidaient les frères et sœurs à adopter une approche de résolution collaborative des problèmes, 42 % des différends aboutissaient à un compromis. Ceci démontre qu’il est possible d’apprendre à être en désaccord sans pour autant que cela se transforme en tension latente ou qu’une des parties finisse par être la « grande perdante ». À l’âge adulte, les causes profondes des disputes restent les mêmes. L’une des raisons est que vous avez recours au « biais d’attribution » et considérez les autres (et non vous-même) comme la source du conflit.

Une autre cause de désaccord est votre incapacité à considérer la validité de l’opinion de l’autre. Assurez...


Plus d'infos sur ce thème

Les 4 étapes de la sécurité psychologique
9
Le pouvoir du courage émotionnel
8
Décrypter les gens
8
La stratégie du conflit constructif
8
Construire une great place to work for all
8
Faites de vos ennemis des alliés
9

Chaînes associées