Résumé de La fin de l’expertise

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

La fin de l’expertise résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

9

Caractéristiques

  • Analytique
  • Innovant
  • Pratique

Commentaires

Tom Nichols enseigne les affaires de sécurité nationale à l’US Naval War College. Il affirme que l’Amérique est ‘obsédée par le culte de sa propre ignorance’. Les Américains se sont toujours montrés sceptiques à l’égard des intellectuels et des experts. Aujourd’hui, explique l’auteur, cette attitude s’est muée en franche hostilité. Les Américains n’ont jamais autant rejeté le savoir de ceux qui maîtrisent un domaine. Cet engouement pour l’ignorance arrogante n’augure rien de bon pour l’avenir du pays. Tom Nichols s’en prend notamment aux universités, incapables de développer l’esprit critique de leurs étudiants, ainsi qu’à la multiplication des sources d’information, qui se livrent concurrence en confirmant les préjugés de leur public. Son discours polémique pessimiste souffre parfois d’un ton moralisateur du type ‘les jeunes d’aujourd’hui…’, et il ne propose pas grand-chose pour remédier aux problèmes qu’il aborde. Néanmoins, il nous livre un aperçu ciblé et inquiétant du comportement actuel des Américains. Tout en restant politiquement neutre, getAbstract est convaincu que l’auteur aide les profanes à comprendre la valeur et les limites de l’expertise, et offre quelques pistes aux experts qui essaient de communiquer avec le public.

À propos de l’auteur

Professeur à l’US Navel War College et professeur adjoint à la Harvard Extension School, Tom Nichols est aussi associé senior au Carnegie Council for Ethics in International Affairs et membre de l’Institut international d’Histoire de l’Université de Boston. Il a remporté 5 fois le jeu télévisé Jeopardy!

 

Résumé

L’ignorance, une force ?

Ces dernières décennies ont vu un changement radical dans la façon dont les Américains percevaient l’expertise. Ils ont toujours été sceptiques vis-à-vis des intellectuels – les ‘intellos’. Mais aujourd’hui, ce ressentiment s’est mué en hostilité et l’ignorance s’est élevée au rang de ‘vertu’. En général, les profanes ont une conception biscornue de l’égalité démocratique, selon laquelle chacun est également compétent et capable de traiter des sujets complexes. Ils n’accordent donc pas plus de poids aux opinions d’experts dans les matières scientifiques, politiques ou juridiques qu’à celles de quiconque.

‘Nous n’avons pas besoin d’éducation’

Comme l’a observé Alexis de Tocqueville en 1835, les citoyens de la démocratie américaine cultivaient le principe de ‘l’autonomie intellectuelle’. Ils étaient convaincus qu’une personne ordinaire était capable de gérer les politiques publiques. Ce comportement a perduré jusqu’au 20e siècle. Mais alors que les connaissances humaines s’élargissaient et se spécialisaient, un fossé s’est creusé entre profanes et experts, suscitant une méfiance grandissante. En 1963, le...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

L’industrie des idées
8
Posez plus de questions !
8
Contre-révolution
8
Arrêtez les suppositions
7
La Chine conquérante
8
On ne parle pas de ça au travail !
7

Chaînes associées