Résumé de La force positive du changement, c’est vous !

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

La force positive du changement, c’est vous ! résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Innovant
  • Pratique

Commentaires

Le cerveau humain est programmé pour résister au changement. Eileen Rogers et Nick van Dam, spécialistes du leadership, désignent sa réaction face au changement, le facteur ‘peur’, comme une cause profonde de l’échec organisationnel et individuel. Ils préconisent le recours à une approche factuelle du management en tant qu’alternative plus humaine à l’autoritarisme traditionnel. Cette stratégie peut aider les managers à apaiser les craintes liées au changement qui paralysent les individus et les empêchent d’envisager les problématiques majeures de manière logique. Le processus de neuro-plasticité aide le cerveau à créer les nouvelles connexions nécessaires pour gérer des situations inédites. Ce processus est cependant plus efficace dans une atmosphère de tranquillité ‘attentive’. Un état d’esprit négatif est contagieux et génère de l’intransigeance, alors que la positivité peut aider les dirigeants et leurs collaborateurs à gérer le changement. Bien que cet ouvrage n’aborde que brièvement de nombreuses découvertes fondamentales, le message fort qui en ressort est qu’il est indispensable de diriger avec optimisme et en pratiquant l’inclusion. getAbstract recommande les conseils et les approches des auteurs à tous les managers progressistes souhaitant assurer la transition vers une démarche plus consultative et ‘émotionnellement intelligente’ de la gestion du changement.

À propos des auteurs

Eileen Rogers est fondatrice et PDG du cabinet de conseil LeadershipSigma. Nick van Dam est directeur international de l’apprentissage chez McKinsey & Company.

 

Résumé

Un leadership qui développe les notions de sens et de but

Les dirigeants peuvent exploiter les neurosciences et la psychologie afin de rehausser la notion de travail et faire en sorte que ce dernier soit plus valorisant pour leurs collaborateurs. Les leaders doivent faire preuve de flexibilité, de positivité et de bienveillance pour éviter que la démotivation n’affecte leurs employés. Discuter du changement de manière ouverte, positive et inclusive leur permet de se prémunir contre la peur et la désorganisation. Ils doivent également canaliser leurs ‘moments de leadership’ pour le bien institutionnel et social. Les pratiques managériales innovantes du 21e siècle intègrent des notions telles que ‘la recherche du profit, mais pas seulement’ et ‘le capitalisme éthique’.

Les sciences cognitives modernes s’affranchissent rapidement des approches managériales désuètes de ‘commandement et de contrôle’. Selon Richard Boyatzis, théoricien de l’organisation, les dirigeants peuvent être soit ‘dissonants’ soit ‘résonants’. Le modèle de leadership rigide de la vieille école est dissonant et descendant, alors que le leadership moderne, fondé sur la consultation et l’empathie, est...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Une influence extraordinaire
8
Le guide du coaching au service de la performance
8
L’intelligence perceptive
8
Neurosciences pour les coachs
8
Débusquer vos angles morts
9
Le maître coach
8

Chaînes associées