Résumé de La route de la servitude

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

La route de la servitude résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

9

Caractéristiques clés

  • Innovant
  • Classiques du management

Commentaires

C’est en 1944 que F.A. (Friedrich) Hayek, économiste autrichien, rédigea La route de la servitude, une apologie classique de la démocratie et des économies de marché dont le statut de best-seller témoigne de la qualité de la réflexion et du jugement critique que l’auteur porte sur le socialisme et l’économie planifiée. L’ouvrage mentionne par ailleurs l’influence de Karl Marx et d’autres philosophes allemands sur le choix des citoyens allemands à rallier le régime totalitaire d’Adolf Hitler. La Grande Dépression des années 1930 a quant à elle ravivé le débat sur le capitalisme et donné une forte impulsion au soutien des thèses socialistes dans des pays démocratiques tels que les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres démocraties, malgré l’avertissement lancé par Hayek aux citoyens de ces pays. En effet, pour lui, vanter les mérites du socialisme faisait peser un risque sur leur liberté. La route de la servitude comprend un avant-propos détaillé rédigé par l’éditeur de l’ouvrage, des commentaires précis du texte original, une annexe incluant de nombreux documents pertinents ainsi qu’une introduction à la version publiée en 1994, rédigée par le spécialiste en politique monétaire Milton Friedman. getAbstract recommande cet essai à tous les lecteurs qui recherchent la quintessence en matière de littérature sur le sujet, ainsi qu’à ceux qui souhaitent explorer les divergences philosophiques du socialisme et du capitalisme.

Grâce à ce résumé, vous apprendrez

  • Comment le soutien au socialisme s’est répandu aux États-Unis, au Royaume-Uni ainsi que dans d’autres démocraties au début des années 1900 ;
  • Pour quelles raisons l’économie planifiée est inapplicable ; et
  • Pourquoi le socialisme et le ‘libéralisme’, ou le minarchisme sont des philosophies politiques incompatibles.
 

À propos de l’auteur

Friedrich August von Hayek (1899-1992), économiste autrichien partisan de l’économie de marché, a été corécipiendaire du Prix Nobel d’économie en 1974 et a reçu la Presidential Medal of Freedom américaine en 1991.

 

Résumé

La démocratie et le capitalisme laissent sceptiques

Durant les premières décennies des années 1900, les Européens et les Américains optèrent de plus en plus pour des alternatives autres que les régimes démocratiques et le capitalisme, et cette tendance a été plus particulièrement ressentie durant la grave récession économique des années 1930. Un grand nombre de critiques remit alors en question le style de gouvernement ‘libéral’ ou minimal que prônait la démocratie, s’interrogeant sur l’éventualité du socialisme comme étant plus performant.

Ce n’étaient que de dangereuses utopies. Pour des économies de marché telles que les États-Unis et le Royaume-Uni, un virage net vers le socialisme impliquerait d’abolir le droit de propriété et d’adopter une économie planifiée, limitant ainsi brutalement la prise de décision individuelle. Peu de nations ont intégré le socialisme dans leur gouvernance comme l’a fait l’Allemagne dans les 50 années précédant la période charnière des années 1930, qui vit l’ascension d’Adolf Hitler. Le philosophe allemand Karl Marx disparut en 1883, mais sa croyance révolutionnaire dans le socialisme et dans l’économie planifiée lui survécut et...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

La constitution de la liberté
8
Capitalisme et liberté
8
Contre-révolution
8
Le complice du despote
8
Vers un monde démondialisé
8
Nos mythologies économiques
7

Chaînes associées