Résumé de Le choc des équipes

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Le choc des équipes résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

7

Caractéristiques

  • Innovant
  • Pratique
  • Exemples concrets

Commentaires

Richard D. Lewis, consultant en communication, s’inspire de son expérience internationale pour tenter de lever un obstacle de taille auquel sont confrontées les entreprises multinationales : l’incapacité des membres d’équipes plurinationales à coopérer entre eux. En effet, le danger existe que les membres de ces équipes, pétris de présupposés culturels, conscients ou inconscients, puissent offenser leurs pairs sans le vouloir ou être offensés à leur tour. Si Lewis met en garde contre le danger des stéréotypes associés aux nationalités tout en prenant souvent ce risque lui-même, c’est parce que ses représentations des affinités culturelles reposent sur une étude poussée de la collaboration au sein d’équipes plurinationales. Il affirme, en outre, que les chefs d’équipes démontrant de la compréhension parviennent à transcender les considérations organisationnelles, linguistiques et éthiques de leurs collaborateurs. Lewis émet des recommandations pratiques contribuant à résoudre les conflits culturels, en se focalisant notamment sur 11 domaines essentiels. Des études de cas viennent clore chacun des chapitres de cet ouvrage et sont illustrées de graphiques que getAbstract juge certainement utiles mais néanmoins complexes. Fort heureusement, le texte permet au lecteur de bien saisir le message de l’auteur.

À propos de l’auteur

Richard D. Lewis est président de la Richard Lewis Communications, une agence qui propose des formations internationales interculturelles et linguistiques. Il a exercé la fonction de tuteur pour la famille impériale durant cinq ans au Japon.

 

Résumé

Les défis des équipes multiculturelles

La croissance des entreprises multinationales renforce l’importance des équipes internationales. Les chefs de ces équipes doivent concilier des styles culturels différents, qu’il s’agisse de la volubilité légendaire des Latins, de la retenue des Nordiques ou de l’impatience des Américains, et peuvent s’attendre à ce que leurs membres adoptent divers comportements en termes de communication et de culture. Pour relever de tels défis et créer des unités de travail efficaces, ces chefs d’équipe doivent posséder 11 compétences ou ‘connaissances de base’ :

1. La catégorisation des cultures

Un individu à la tête d’une équipe internationale tend à se cantonner à sa propre culture, dans laquelle il se sent à l’aise. Le rôle du chef d’équipe est de tirer profit de cette diversité, et non de la supprimer. La première étape consiste à analyser la culture de chaque membre de l’équipe. Selon le ‘modèle de Lewis’, cette culture peut être de trois types : ‘linéaire-active, multi-active et réactive’. Les individus linéaires-actifs, tels que les Allemands et les Suisses, aiment les faits et les chiffres et préfèrent agir ...


Plus d'infos sur ce thème

Par le même auteur

Les poissons ne voient pas l’eau
8

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

La fin du siècle asiatique
8
On ne parle pas de ça au travail !
7
Stratégie
9
Management international
7
Faites de vos ennemis des alliés
9
Le leadership humble
8

Chaînes associées