Résumé de Le Prince

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Le Prince résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

9

Caractéristiques

  • Controversé
  • Innovant
  • Visionnaire

Commentaires

La fin justifie les moyens. Cette maxime pragmatique conforte à elle seule le traité classique de Machiavel, Le Prince. Rédigé en 1513, alors que Machiavel était secrétaire de chancellerie à Florence, ce manuel consacré au pouvoir politique a, plus que tout autre ouvrage, suscité la controverse. En effet, l’œuvre s’articule autour d’une thématique principale : comment les souverains de la Renaissance devaient agir pour régner. Selon l’auteur, un État fort nécessite un dirigeant prêt à défendre son pouvoir à tout prix. En outre, Machiavel soutient la thèse selon laquelle un souverain est en droit de tromper, de trahir, d’opprimer, voire d’assassiner ses opposants s’il le fait pour le bien et la stabilité de l’État. Il apparaît dès lors, sans conteste, que ce court traité offre suffisamment d’arguments pour diaboliser son auteur. Toutefois, il convient de rappeler que Machiavel n’encourage pas l’usage tous azimuts de la cruauté et de la violence et ne reconnaît aucun objectif justifiant le recours à la violence. Par ailleurs, il ne tente pas d’aligner sa conception de l’art de gouverner sur la morale chrétienne. L’adjectif ‘machiavélique’ est apparu au XVIème siècle pour décrire un tyran sournois et cruel, prêt à tout pour atteindre ses fins. Le Prince fut par ailleurs largement discrédité au XXème siècle, lorsqu’il fut encensé par les dictateurs. Cependant, cette œuvre maîtresse s’inscrit dans la réflexion contemporaine comme un ouvrage précurseur. Maurizio Viroli explique dans son introduction : « Pour Machiavel, la méthode classique pour établir et maintenir un régime… a dû être abandonnée pour adopter une nouvelle conception… basée sur le principe selon lequel aucun État n’a de véritable autorité s’il ne dispose pas d’une armée constituée de citoyens et de sujets. » Pour inscrire l’étude dans son contexte, Les lecteurs contemporains parviendront à saisir aisément l’essence même de cet exposé grâce à la traduction et aux annotations de Peter Bondanella. getAbstract recommande la lecture de cet ouvrage à tous les férus de littérature ou d’histoire, qu’ils soient sujets ou citoyens, ainsi qu’à tous les experts en stratégie et en politique pour qui Le Prince constitue un véritable ouvrage de référence.

À propos de l’auteur

Nicolas Machiavel est né à Florence en 1469. En 1497, après la chute des Médicis et de leur successeur Savonarole, le nouveau ‘régime républicain’ nomme Machiavel en tant que secrétaire politique. Ce dernier fréquente alors les cours d’Italie, d’Allemagne, de France et du Saint-Siège. De 1499 à 1512, il rencontre la majorité des souverains les plus marquants de son époque et en tant que diplomate, il exhorte les souverains de Florence à lever une armée pour protéger leur république. Toutefois, l’armée constituée de 400 hommes ne fait pas le poids face aux troupes papales et espagnoles. Lorsque les Médicis reviennent au pouvoir, après la chute de la république en 1513, il est accusé de conspiration puis emprisonné et torturé. Il se retire alors dans sa propriété aux abords de la ville et se lance dans l’écriture d’essais politiques tels que Le Prince, Discours, L’art de la guerre et Histoire Florentine. Un roman historique, de la poésie et des pièces de théâtre complètent son œuvre littéraire. Machiavel ne parvint jamais à retrouver totalement les faveurs des Médicis et mourut dans la pauvreté le 21 juin 1527.

 

Résumé

Les formes de gouvernement

Les individus vivent sous deux types de gouvernement : soit ils sont citoyens d’un État libre (tel qu’une république), soit ils sont sujets d’une principauté (telle qu’une autocratie). Un dirigeant peut hériter du pouvoir ou y accéder en acquérant de nouveaux territoires. Il peut fonder de nouvelles entités (comme ce fut le cas à Milan) ou conquérir des villes et des régions existantes. Un souverain qui hérite d’un royaume n’aura aucune difficulté à le diriger et à le conserver. Tout d’abord, le peuple accepte et respecte son pouvoir car il est issu d’une longue lignée de dirigeants. Ensuite, tout opposant potentiel serait désavantagé : il devrait avoir recours à la violence pour se faire respecter et perdrait le soutien du peuple.

La bonne technique de conquête

La langue joue un rôle important dans le processus d’annexion. Lorsqu’un nouveau territoire annexé utilise la même langue que le territoire existant, le souverain peut prendre le pouvoir en chassant la famille qui y régnait et en conservant les lois existantes. Dans la plupart des cas, les sujets ne poseront aucun problème. Cependant, un chef d’État doit toujours...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Machiavel
8
Rois et présidents
8
Stratégie
9
Iran
7
La fin du siècle asiatique
8
Le système dette
8

Chaînes associées