Résumé de L’entreprise sans peur

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

L’entreprise sans peur résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Analytique
  • Pratique
  • Important

Commentaires

L’auteur Amy Edmondson définit une ‘entreprise sans peur’ comme celle où les gens se sentent psychologiquement en sécurité : protégés du ridicule ou des sanctions lorsqu’ils partagent leurs idées, leur feedback et leurs critiques constructives. Les entreprises qui créent cette atmosphère favorisent une réflexion de qualité, une plus grande prise de risque et un meilleur apprentissage, tout en évitant bon nombre de décisions désastreuses. Sans sécurité psychologique, les employés évitent de partager leurs idées ou leurs opinions par crainte d’avoir l’air stupide, d’offenser les autres, de nuire aux relations, voire de perdre leur emploi. L’analyse fouillée d’Edmonson des conséquences néfastes de l’auto-censure est un ajout intéressant aux ouvrages dédiés au leadership, à l’implication des employés et aux RH en général. Grâce aux mesures recommandées par l’auteur, les leaders pourront améliorer considérablement le fonctionnement des équipes, des départements et de toute l’entreprise ainsi que la vie des employés.

À propos de l’auteur

Amy Edmondson enseigne le leadership à la Harvard Business School. Ses recherches sur le leadership, les équipes et la sécurité psychologique l’ont fait figurer sur la liste mondiale Thinkers 50 depuis 2011. 

 

Résumé

La sécurité d’abord

Imaginez un lieu de travail où chacun se sent libre de partager ses réactions, ses opinions et ses critiques constructives sans crainte de représailles. Où toutes les idées, les questions et les feedbacks sont appréciés et reçoivent une réponse sérieuse, et non des reproches ou des moqueries. Imaginez à quel point les entreprises des industries du savoir et de la création pourraient bénéficier des idées de tous au lieu de quelques-uns. Imaginez le nombre de vies que les hôpitaux pourraient sauver si les infirmières se sentaient non seulement en sécurité, mais aussi tenues de remettre respectueusement en question l’avis d’autres infirmières et des médecins. Imaginez que les États-Unis auraient pu éviter les catastrophes des navettes spatiales Columbia et Challenger, si seulement les ingénieurs subalternes s’étaient sentis suffisamment en confiance pour faire part de leurs préoccupations.

La plupart des entreprises se déclarent favorables à la sécurité psychologique, sans que cela soit suivi d’effet : cette situation décourage la prise de risque, le partage d’idées et la rigueur dans la prise de décision. En revanche, dans les cultures...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

L’effet catalyseur
8
Que savions-nous ? Qu’avons-nous fait ?
8
Le courage au travail
9
C’est la meilleure équipe qui gagne
9
La science surprenante des réunions
9
Stratégie
9

Chaînes associées

Commenter ce résumé