Résumé de L’ère du djihad

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

L’ère du djihad résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

9

Caractéristiques

  • Innovant
  • Connaissance du contexte
  • Analytique

Commentaires

Le journaliste irlandais Patrick Cockburn démontre l’irréductibilité du conflit du Moyen-Orient, qui s’étend de la Syrie au Nigéria et de la Tunisie à l’Afghanistan. Ses articles, rédigés entre 2001 et 2016, contiennent de nombreuses anecdotes issues des huit conflits moyen-orientaux. L’auteur explique de quelle manière le sectarisme contribue à bloquer tout processus de paix et comment la situation spécifique d’un pays peut ‘contaminer’ les pays voisins. Le journaliste s’interroge sur la probabilité d’endiguer ces conflits, de contenir la soif de vengeance et de panser les blessures de l’histoire. Les chances d’y parvenir sont minces, conclut-il, car ‘les démons de cette ère de chaos et de guerre se sont mués en une force indomptable’. Tout en restant politiquement neutre, getAbstract recommande cette analyse exhaustive et abondamment documentée.

À propos de l’auteur

Patrick Cockburn est le correspondant à l’étranger pour le journal britannique en ligne The Independent. Il a écrit trois ouvrages sur l’Irak.

 

Résumé

Afghanistan (2001)

Après l’attaque du World Trade Center le 11 septembre 2001, les États-Unis n’avaient qu’une obsession : rendre la pareille à leurs ennemis arabes dans le Nord-Est de l’Afghanistan, un pays qui avait déjà connu la guerre durant toute une génération. Lors de la guerre civile de quatre ans qui avait vu l’avènement du régime taliban en 1996, 100 000 personnes avaient perdu la vie rien qu’à Kaboul. Au printemps 2001, les forces aériennes américaines aidèrent l’Alliance du Nord, composée de seigneurs de guerre anti-talibans, à destituer le fragile gouvernement taliban. L’Alliance était vulnérable sur le plan militaire, mais disposait d’une bonne expertise politique. L’Afghanistan semblait être parvenu à offrir à ses citoyens ce qu’ils désiraient le plus, à savoir la sécurité.

Irak (1990-2003)

La décision des États-Unis d’envahir l’Irak en 2003 était insensée. Elle est en partie imputable à une incompréhension du mouvement Baasiste, dont les membres n’étaient pas d’irréductibles partisans de Saddam Hussein comme le supposaient les responsables politiques américains. De fait, de nombreux Baasistes étaient des bureaucrates...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Rois et présidents
8
Le complice du despote
8
Iran
7
Au-delà de l’OTAN
9
Droit d’asile
8
Global Gay
8

Chaînes associées