Résumé de L’Euro

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

L’Euro  résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Niveau Expert
  • Analytique
  • Captivant

Commentaires

Pour Joseph E. Stiglitz, l’avenir de l’Europe passe nécessairement par l’abandon de l’euro. En effet, l’ex-économiste en chef de la Banque mondiale, habitué des déclarations chocs, soutient que la création d’une monnaie unique partagée par 19  pays aux structures économiques, valeurs et visions différentes ne pouvait qu’être vouée à l’échec. Les fondateurs de l’euro étaient convaincus qu’en imposant des ‘critères de convergence’ aux pays membres, les pays pauvres de la zone euro se rapprocheraient davantage des pays riches. Malheureusement, ces critères, parmi lesquels un seuil de déficit à 3 % du PIB et une limitation de la dette publique, ont constitué un obstacle à la sortie de la récession pour les pays les plus touchés par la crise, avec les conséquences que l’on connaît pour la Grèce, l’Espagne et le Portugal. De plus, le manque de solidarité économique, l’absence ‘d’attachement politique’ au projet européen et la réticence à déléguer des pouvoirs souverains à l’Union européenne contribuent, pour l’auteur, à remettre en cause l’existence même de l’euro. Pourtant Stiglitz laisse entendre que ‘rien n’impose que l’Europe soit crucifiée sur la croix de l’euro’, car la monnaie unique pourrait fonctionner mais au prix de réformes à mettre en œuvre au sein même de l’union monétaire et non dans les économies des pays qui y adhèrent. Tout en revendiquant sa neutralité sur le plan économique et politique, getAbstract recommande cette analyse exhaustive d’un sujet d’actualité brûlante à tous les lecteurs europhiles ou eurosceptiques convaincus.

À propos de l’auteur

Joseph E. Stiglitz a reçu le Prix Nobel d’Économie en 2001 et est l’auteur de nombreux best-sellers tels que La Grande Désillusion, Quand le capitalisme perd la tête, Un autre monde et Le Triomphe de la cupidité.

 

Résumé

Un peu d’histoire

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les dirigeants européens ont compris que pour reconstruire un continent dévasté par deux guerres successives, il était impératif de ‘réorganiser de fond en comble la politique, l’économie et même les identités nationales du continent’. Ce constat a abouti en 1957 à la création de la Communauté économique européenne (CEE) composée de la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Allemagne de l’Ouest. Au fil des années, la CEE s’est peu à peu élargie à d’autres pays d’Europe, entraînant par la même occasion un assouplissement des restrictions en matière de travail, de libre circulation et d’échanges commerciaux. En 1989, la chute du mur de Berlin a marqué la fin de la guerre froide et le début de l’intégration européenne, une volonté commune concrétisée par la signature du traité de Maastricht en 1992. Ce traité constitutif de l’Union européenne en a créé les structures et lui a donné un cadre économique, notamment à travers l’adoption d’une monnaie unique : l’euro.

Les raisons de la crise en Europe

Si l’Europe souffre aujourd’hui, les raisons de cette souffrance...


Plus d'infos sur ce thème

Par le même auteur

La nouvelle société de la connaissance
7
La grande fracture
8

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Conversations entre adultes
8
Contre-révolution
8
Pouvons-nous éviter une autre crise financière ?
9
Le système dette
8
Cette fois, c’est différent
8
Ce qui compte vraiment
7

Chaînes associées