Résumé de Réussir avec les cadres supérieurs

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Réussir avec les cadres supérieurs résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Pratique
  • Bien structuré
  • Exemples concrets

Commentaires

Cadres supérieurs et chefs de projet ne parviennent généralement pas à communiquer entre eux parce qu’ils voient les choses de façon très différente. G. Michael Campbell, responsable de projet expérimenté, apprend aux chefs de projet à créer des liens avec la direction. Cette dernière a souvent une perspective globale, tandis que les chefs de projet gèrent des tâches spécifiques. Il faut que les chefs de projet trouvent un soutien parmi leurs supérieurs hiérarchiques, qu’ils établissent des relations avec eux dès la naissance d’un projet et qu’ils les tiennent informés pendant tout son cycle de vie. Les conseils, graphiques, diagrammes et listes de points à retenir de l’auteur seront utiles tant aux chefs de projet débutants qu’à ceux qui les supervisent.

À propos de l’auteur

G. Michael Campbell, PMP, est président de MCA International au Texas. Il travaille comme chef de projet depuis plus de trente ans, dans la construction, les ressources humaines et l’informatique. Il participe fréquemment à des conférences, et a également écrit The Complete Idiot’s Guide to Project Management et Communication Skills for Project Managers.

 

Résumé

Le soutien de la direction

Les chefs de projet savent qu’ils ont besoin de l’appui de la direction de leur entreprise, mais bon nombre d’entre eux admettent qu’ils ignorent comment l’obtenir. La plupart des cadres supérieurs considèrent la stratégie et les besoins d’ensemble de leur organisation, mais s’intéressent peu aux détails des projets qu’ils approuvent. Au début, les cadres supérieurs examinent attentivement les projets à entreprendre, font des choix stratégiques et prennent des décisions en matière d’investissements. Mais, une fois prise la décision de poursuivre un projet, ils considèrent avoir fait leur travail, et en confient la mise en œuvre à un chef de projet. Ils désignent alors un commanditaire, qui demeurera le seul cadre supérieur à s’intéresser au projet.

Au début de la Campagne de Russie, l’armée française de Napoléon Bonaparte était forte de 400 000 hommes. Lors de la retraite qui s’ensuivit, seuls 10 000 revinrent. La plupart des projets commencent comme l’invasion de la Russie par Napoléon, en ralliant l’adhésion et l’enthousiasme. Une fois lancés, ils rencontrent souvent des problèmes et une baisse de...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

La méthode Move
8
3-2-1 leaders
8
Optimisez vos réunions
8
Le numérique en point de mire
8
Croissance des équipes
8
Questions-réponses pour les managers
8

Chaînes associées