Résumé de Vers un monde démondialisé

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Vers un monde démondialisé résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques


Commentaires

Dans cette synthèse captivante, quoique dogmatique, l’économiste Stephen D. King soutient que la mondialisation est en danger. De Ronald Reagan à George W. Bush, la théorie économique dominante a toujours considéré que les impôts et les réglementations étaient nuisibles, et que la libre concurrence combinée à un cadre législatif réduit à son minimum était plus rationnelle. Cette orthodoxie libérale semblait irréfutable, puis elle a soudainement cessé de l’être. Le Brexit et la victoire improbable de Donald Trump ont démontré que la mondialisation n’est désormais plus une panacée politique. Dans un contexte qui voit les électeurs de la classe moyenne lutter pour maintenir leur niveau de vie, les accords de libre-échange et les politiques d’immigration laxistes n’attirent plus l’électorat. King prouve de manière convaincante que rien de tout ceci ne devrait nous surprendre. S’il est une constante qui a perduré tout au long de l’histoire géopolitique, c’est bien la notion selon laquelle l’économie peut être fluctuante et les théories économiques passer de mode, comme les jeans et les coupes de cheveux. getAbstract recommande cette analyse aux investisseurs, aux responsables politiques, aux dirigeants d’ONG ainsi qu’à tous ceux qui s’efforcent de mieux comprendre les turbulences qui secouent la scène politique internationale.

À propos de l’auteur

Stephen D. King est conseiller économique principal chez HSBC et il est l’auteur de When the Money Runs Out: The End of Western Affluence et Losing Control: The Emerging Threats to Western Prosperity.

 

Résumé

La mondialisation

La mondialisation promettait l’avènement d’un monde nouveau : les citoyens des pays riches pourraient maintenir leur niveau de vie, tandis que ceux des pays en voie de développement s’affranchiraient rapidement du joug de la pauvreté. Les économistes et les politiciens semblaient avoir percé le mystère de la croissance illimitée, de l’inflation modérée et de l’instabilité maîtrisée. Cependant, au cours des dernières années, les réalités géopolitiques ont rendu plus complexe cette vision optimiste de la mondialisation. Les riches se sont enrichis alors que tous les autres ont, au mieux, réussi à conserver leurs acquis. Beaucoup ont réalisé que la mondialisation profitait à quelques privilégiés sans pour autant produire un effet de levier général. La crise financière de 2008 a renforcé la réalisation que la mondialisation n’était pas la panacée. Sur fond de réactions violentes, les politiciens populistes et les électeurs mécontents ont énergiquement protesté contre un nouvel ordre mondial caractérisé par le libre-échange et l’ouverture des frontières. La marche de la mondialisation s’est arrêtée, laissant entrevoir la possibilité d’un ‘retour en...


Plus d'infos sur ce thème

Par le même auteur

Quand l’argent vient à manquer
8

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Contre-révolution
8
Brexit
8
Tous égaux ?
8
Droit d’asile
8
Le capitalisme sans capital
8
La fin de l’expertise
9

Chaînes associées