Résumé de Le Prince de Machiavel à l’usage de mon patron, de mes collègues... et pour moi aussi !

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Le Prince de Machiavel à l’usage de mon patron, de mes collègues... et pour moi aussi ! résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Audacieux
  • Exemples concrets
  • Éloquent

Commentaires

Si Le Prince de Nicolas Machiavel, œuvre phare de la philosophie politique, a posé les fondements des plus grandes théories politiques classiques et modernes, s’en inspirer pour créer un parallèle entre ses analyses politiques et militaires et la gestion des affaires offre une approche audacieuse de la gouvernance d’entreprise. Cet ouvrage permettra aux entrepreneurs, aux dirigeants d’entreprise ainsi qu’aux étudiants en management de comprendre pourquoi les fondements de la pensée politique de Machiavel restent éminemment pertinents et d’actualité dans le monde professionnel au sein duquel ils évoluent ou seront amenés à évoluer.

À propos de l’auteur

Hatim Ben Ahmed, ingénieur ESTP, titulaire du DESCF et diplômé du programme GMP de la Harvard Business School, est l’un des fondateurs de Mediterrania Capital Partners, une firme de capital-investissement dédiée à l’investissement en Afrique. Il est aujourd’hui administrateur de plusieurs sociétés sur le continent africain, où il contribue à leur processus de création de valeur.

 

Résumé

Une monarchie héréditaire est certes plus facile à maintenir qu’une monarchie nouvellement instaurée, mais elle peut donner l’accès au pouvoir à un monarque sans compétence.

Machiavel reconnaît deux types de gouvernance : la monarchie et la république. La première revêt deux formes, elle peut être héréditaire ou nouvelle. Machiavel affirme en outre qu’il est possible d’acquérir de nouveaux territoires soit par les armes (les siennes ou celles de mercenaires), soit par le ‘talent’, soit par la ‘fortune’. Dans le monde professionnel actuel, les entreprises sont des monarchies constitutionnelles dont les dirigeants sont les rois ou les princes. Toutefois, les règles de bonne gouvernance font progressivement évoluer cette forme d’autorité vers davantage de démocratisation. Le dirigeant n’est plus ‘le seigneur de l’affaire qu’il dirige’, parce qu’il doit rendre compte à des organes tiers tels que le conseil d’administration, les actionnaires et différentes instances réglementaires.

Machiavel soutient, de surcroît, qu’il est plus facile pour un monarque de garder la mainmise sur son peuple, s’il a hérité de son autorité. À l’inverse, une monarchie nouvellement...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Stratégie
9
La route de la servitude
9
Dark Commerce
8
La symphonie du vivant
9
La constitution de la liberté
8
Contre-révolution
8

Chaînes associées