Résumé de LEAN, KANBAN et DMAIC pour les services et l'ingénierie

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

LEAN, KANBAN et DMAIC pour les services et l'ingénierie résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Pratique
  • Bien structuré
  • Connaissance du contexte

Commentaires

Fondamentale à la fois pour la rentabilité de l’entreprise et pour la satisfaction client, la gestion des flux figure depuis des décennies en bonne place dans la littérature managériale. En effet, piloter de manière optimale les activités de fabrication et de distribution permet à l’entreprise d’améliorer sa productivité. Lean, KANBAN, Six Sigma, méthodologie agile… de nombreuses approches de gestion des flux existent pour atteindre cet objectif. Les méthodes Lean et KANBAN permettent certes de traquer les pratiques improductives et de piloter les activités de manière plus efficace, mais associées à l’approche DMAIC de résolution de problèmes, elles s’avèrent d’une efficacité redoutable, selon Didier Nowalski, consultant en Lean Six Sigma. Cet ouvrage indispensable s’adresse aux managers, logisticiens et étudiants soucieux d’acquérir ou de mieux maîtriser les fondements de la gestion optimisée des flux.

À propos de l’auteur

Didier Nowalski, ingénieur de formation, est consultant indépendant en Lean Six Sigma depuis 2004. Formateur expérimenté de Green et Black Belts pour de nombreux grands groupes, il a développé une expertise autour du Lean-Kanban dans des environnements de service et d’ingénierie.

 

Résumé

Combiner les démarches KANBAN et DMAIC permet de gagner en efficacité et en productivité.

Certains mécanismes en matière de gestion du temps impactent de manière négative la performance de nombreuses organisations. Les lois de gestion du temps suivantes sont un frein à la productivité :

  • Loi de Parkinson : sans échéance fixe dans la réalisation d’une tâche, celle-ci tend à s’éterniser. Plus on dispose de temps pour accomplir une tâche, plus on mettra du temps à la réaliser.
  • Loi de Little : l’ajout d’un projet contribue à allonger le temps de réalisation de tous les autres projets en cours de traitement.
  • Loi de Brooks : la plupart des tâches ne peuvent pas être découpées à l’infini, aussi ajouter de nouveaux intervenants sur un projet en retard ne contribue qu’à faire perdre du temps à ceux qui gèrent déjà le projet.
  • Loi de Meskiman : cette loi postule que l’on n’a jamais suffisamment de temps pour bien faire les choses, mais que l’on considère toujours avoir le temps...

Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

La stratégie Lean
8
Du lean à l’excellence opérationnelle
8
Management de la supply chain et des achats
8
Leadership Lean
9
Au cœur de la Blockchain
7
Comprendre tout le contrôle de gestion
8

Chaînes associées