Résumé de Heureux comme Crésus ?

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Heureux comme Crésus ? résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Innovant
  • Pratique

Commentaires

L’économie du bonheur, une discipline récente des sciences économiques, tente de mesurer le bien-être et la satisfaction des individus dans le monde en analysant l’influence qu’exercent leur perception de l’argent, leur utilisation du temps et leur choix de vie professionnelle sur leur niveau de bonheur. Mickaël Mangot, économiste ‘déviant’ comme il aime à se décrire lui-même et spécialiste de l’économie comportementale, affirme qu’il n’est nul besoin d’être riche comme Crésus pour ressentir satisfaction et plénitude dans la vie. Au-delà des clichés et des stéréotypes auxquels elles peuvent parfois renvoyer, ses 30 leçons de bonheur nous aident à nous interroger sur certains de nos comportements ou automatismes, afin de mieux les comprendre et de parvenir à adopter une attitude plus optimiste dans notre vie quotidienne. getAbstract recommande ces principes inspirés de la psychologie positive à tous les lecteurs qui souhaitent en savoir plus sur les déterminants du bonheur et les moyens d’y accéder.

À propos de l’auteur

Mickaël Mangot est docteur en économie et consultant en économie comportementale et économie du bonheur.

 

Résumé

Le bonheur et l’argent

  1. Vivre dans un pays prospère. De nombreuses études ont démontré que plus le PIB par habitant d’un pays est élevé, plus ses habitants se déclaraient heureux. Cette corrélation s’explique en grande partie par la notion de hiérarchie des besoins symbolisée par la pyramide de Maslow. En effet, satisfaire ses besoins humains fondamentaux (exigences physiologiques et sécurité) est un facteur fondamental dans l’évaluation de son niveau de vie.
  2. Jalouser les riches avec modération. L’histoire de Crésus illustre à quel point la notion de richesse peut s’avérer vaine. Les sables aurifères de la rivière Pactole assurèrent à Crésus, roi de Lydie vivant au VIe siècle avant Jésus-Christ, une immense fortune. Lorsqu’il vanta ses richesses et son bonheur au législateur athénien Solon, ce dernier lui répondit : « N’appelons personne heureux avant sa mort. » Quelques temps plus tard, Crésus, ruiné, anéanti par des défaites militaires et accablé par la perte d’un fils, fut condamné à mort mais obtint la clémence du Perse Cyrus en répétant les sages paroles de Solon...

Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

L’industrie du bonheur
8
Les cinq voleurs de bonheur
8
On ne vit qu’une fois
8
Le management par le bonheur
8
Métamorphose des décisions
8
Pirate de culture
7

Chaînes associées