Résumé de Petites décisions, grands effets

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Petites décisions, grands effets résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Analytique
  • Aperçu
  • Captivant

Commentaires

Les êtres vivants, les groupes et les sociétés évoluent sur le plan biologique et culturel à mesure qu’ils s’adaptent à de nouvelles situations aussi particulières que, par exemple, le sort de trois lionceaux dont la mère vient d’être frappée par la foudre. Michael J. O’Brien, R. Alexander Bentley et William A. Brock abordent les enjeux actuels du traitement de l’information et du processus décisionnel, et les inscrivent dans un contexte évolutif plus vaste. En expliquant comment les individus s’adaptent et font des choix, les auteurs s’inspirent de références empruntées à la préhistoire (la hache de pierre, par exemple) ainsi qu’à l’histoire moderne (comme c’est le cas pour Tom Brady, quarterback de la Ligue nationale de football américain).

À propos des auteurs

Michael J. O’Brien, PhD, est doyen et professeur d’histoire à la Texas A & M University, San Antonio. R. Alexander Bentley, PhD, est titulaire de la chaire d’Anthropologie à l’Université du Tennessee. William A. Brock, PhD, est professeur émérite d’Économie à l’Université du Wisconsin-Madison.

 

Résumé

Les petits changements s’additionnent pour entraîner une évolution culturelle.

La raison pour laquelle les chasseurs-cueilleurs se sont constitués en sociétés agricoles il y a environ 10 000 ans demeure une question cruciale en archéologie. Les archéologues ont tout d’abord supposé que l’agriculture était apparue à quelques endroits uniquement, avant de s’étendre géographiquement. Toutefois, on pense actuellement que l’agriculture est apparue indépendamment et dans différents endroits. Une théorie avance que les individus ont gravi ‘l’échelle du progrès’, passant de l’état de sauvages à celui de barbares, puis de civilisés. Les théoriciens du 19e siècle expliquaient les différences culturelles en affirmant que certaines sociétés avaient subi un ‘ralentissement’ durant cette progression.

Les individus ne décident pas de ce à quoi leur culture est prête ou de la direction que doit prendre une société qui s’agrandit. Ce qui importe, c’est l’impact évolutionnaire des petites décisions cumulées. Les individus font des choix volontaires, mais les résultats pourraient ne pas être ceux recherchés. Les choix évolutionnaires et l’influence sociale...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Le leadership humble
8
La symphonie du vivant
9
Le pouvoir de se comprendre soi-même
8
Déverrouillez les pièges mentaux du leadership
9
Nudge management
8
Stratégie
9

Chaînes associées