Résumé de Des gens bien, mais de mauvais managers

Vous recherchez le livre ?
Nous avons le résumé ! Découvrez les points clés en 10 minutes seulement.

Des gens bien, mais de mauvais managers résumé de livre
Développez votre intelligence :
ou nos abonnements

Classement

8

Caractéristiques

  • Pratique

Commentaires

Samuel A. Culbert, professeur de management à la UCLA et auteur prolifique, examine le caractère systémique des problèmes de management et leur enracinement dans les habitudes culturelles. À la lecture des deux premières parties de son manuel, vous serez peut-être amené à reconnaître votre propre comportement – ou celui de votre patron – mais ces deux parties ardues expliquent le contexte des recommandations de l’auteur en faveur d’un changement positif. Le titre peu subtil vous encourage à engager une conversation utile et constructive avec votre supérieur dès que vous vous sentirez prêt à appliquer les changements suggérés par l’auteur. getAbstract recommande cette méthode intelligente et pratique aux managers HR soucieux d’améliorer le moral, la culture et la communication interne de leur entreprise, ainsi qu’aux dirigeants qui ont une bonne connaissance d’eux-mêmes et aux jeunes cadres désireux de s’élever professionnellement.

À propos de l’auteur

Samuel A. Culbert est professeur à l’Anderson School of Management de l’Université de Californie à Los Angeles. Il rédige aussi fréquemment des articles pour des revues de management. Il est l’auteur ou co-auteur de sept autres ouvrages sur le management, dont Get Rid of the Performance Review, The Organization Trap et Don’t Kill the Bosses!

 

Résumé

Le mauvais management est la norme

Les employés sont les plus performants quand ils peuvent compter sur leurs managers, quand ils peuvent travailler efficacement, sont reconnus pour leur travail et quand ils constatent qu’ils contribuent à des objectifs qui en valent la peine. Il n’est pas nécessaire que votre travail vous mine le moral, mais le mauvais management est omniprésent, et a un impact. Les mauvais managers sont généralement des gens bien intentionnés qui ne sont pas conscients des forces qui dictent leur comportement, ni de l’impact négatif de leurs actions. La plupart des managers sont justes, essayent de gérer les problèmes intelligemment et tiennent compte des préoccupations de leurs employés tout en essayant d’atteindre leurs objectifs personnels. Mais à des moments clés, comme lorsqu’ils tentent d’obtenir du soutien pour leur projet, ils peuvent se laisser aller à ‘l’auto-bienfaisance’.

Les compétences universitaires en management

Obtenir un diplôme dans une grande école de commerce ne garantit pas d’avoir d’excellentes compétences en management. Ces écoles n’enseignent pas suffisamment le questionnement actif, le partage de pouvoir et les...


Plus d'infos sur ce thème

Les clients qui ont lu ce résumé ont également lu

Une influence extraordinaire
8
La méthode Move
8
Pirate de culture
7
Le courage au travail
9
Le leadership humble
8
Management Game 2
8

Chaînes associées

Commenter ce résumé

  • Avatar
  • Avatar
    F. L. il y a 12 mois
    Cette politique managériale a encore augmenter mon esprit de la culture authentique des entreprises.
    Je pose une question ,
    Entre le bon managers et mauvais managers ,permit ces deux cultures qui influence un leader dans sa gestion managériale à fin de répondre et d'exécuter toutes activités internes et externes de l'entreprise.